«Ce n’est pas seulement un langage de femme»: la voix féminine étouffée de Marie de l’Incarnation

Alessandra Ferraro (Università di Udine)

Abstract

«Ce n’est pas seulement un langage de femme»: la voix féminine étouffée de Marie de l’Incarnation

La focalisation récente des gender studies sur les écrits spirituels des femmes dans les colonies, religieuses ou dévotes fournit des pistes d’analyse intéressantes pour relire l’œuvre de Marie de l’Incarnation. Son destin, en effet, est semblable à celui d’autres femmes de l’époque opérant dans des contextes religieux, auxquelles on ne reconnaît pas un statut d’auteur, même si elles jouent un rôle de plus en plus important au sein de l’Église. Invitées, ou parfois obligées par d’autres autorités ecclésiastiques, des hommes, à relater leur expérience et donc à utiliser le ‘je’ de l’écriture, elles ne sont pas reconnues en tant qu’auteurs. Jusqu’aux années 1930, les écrits de l’Ursuline n’étaient connus qu’à travers les nombreuses biographies qui, pendant les siècles, ont alimenté une littérature dévote ayant grandement contribué à l’ériger en personnage fondateur de l’histoire du Québec catholique. Encore à l’époque actuelle cet itinéraire, marqué par l’entreprise apostolique au Canada que Marie aussi estimait d’«extraordinaire, [...] éloignée de [s]a condition et sans exemple», n’a pas cessé d’attirer l’attention sur la femme et sur son œuvre, sans toutefois entraîner une approche textuelle globale de son œuvre. À travers l’analyse des Retraites de la Vénérable Mère Marie de l’Incarnation, religieuse ursuline, avec une exposition succincte du “Cantique des cantiques” (1682) nous nous proposons de dégager l’œuvre du carcan de gloses qui l’a enserré pendant des siècles et de faire émerger les traits d’une écriture féminine profondément originale.

Alessandra Ferraro studies the Retraites de la Vénérable Mère Marie de l’Incarnation, religieuse ursuline, avec une exposition succincte du “Cantique des cantiques” (1682). Her analysis permits to read in a new perspective Marie's text, underlining the peculiarities of a surprisingly original feminine writing.


Keywords

Scritti spirituali; studi di genere; edizioni critiche; Nouvelle-France