Identités transmigrantes: le devenir des écritures migrantes au Québec

Gilles Dupuis (Università di Montréal, Canada)

Abstract

Identités transmigrantes: le devenir des écritures migrantes au Québec

La ‘querelle des arbres et des branches’, qui a opposé deux conceptions bien françaises de la littérature au Québec autour de 1945, avait préparé subrepticement le terrain pour le passage de la littérature canadienne-française à la littérature québécoise, passage qui s’est réalisé au cours des années 1960 et qui a dominé la production littéraire pour les deux décennies à venir. Au seuil des années 1980, certains critiques ont vu apparaître les conditions d’une nouvelle querelle, celle des ‘souches et des branches’, au sujet des tensions qui se sont manifestées entre les partisans de la tradition nationale de la littérature et les défenseurs d’un nouveau courant littéraire qui devait par la suite prendre le nom d’écritures migrantes. Depuis les années 1990, nous avons assisté à une nouvelle tendance qui semblait vouloir surmonter la bipolarisation survenue entre les deux courants, national et migrant, de la littérature québécoise contemporaine. C’est ce phénomène ‘transmigrant’ que nous tentons de définir et d’analyser dans cet article.

Migratiion Writings. Transmigrating Identities

The study focuses on the transition from French-Canadian to Québécois literature in the 1960’s. After 1990, we note a new trend that exceeds the bipolarity between the migrant and national currents, giving rise to the phenomenon of 'transmigrant' literature, here analyzed and defined.

DOI: 10.1400/204638

Keywords

Scrittura migrante; identità; trasmigrazione